Plus d'un féminicide sur deux est familial

Par

Plus de la moitié des 286 femmes tuées en 2015 en France (hors attentats) l’ont été par un membre de leur famille, dans l'immense majorité des cas, leur partenaire ou ex-partenaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois, une étude, publiée le 26 septembre 2017 par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), étudie les auteurs d’homicides de femmes – ou féminicides – à partir de données résultant de procédures de police et de gendarmerie. L’étude montre l’importance, parmi ces féminicides, des crimes intrafamiliaux et parmi eux, des homicides conjugaux.