Les "dérives" de la filière nucléaire sont inacceptables, dit Le Maire

Par
L'Etat ne peut accepter les "dérives mois après mois, année après année" dans la filière nucléaire française, a déclaré dimanche Bruno Le Maire à l'adresse des dirigeants d'EDF.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'Etat ne peut accepter les "dérives mois après mois, année après année" dans la filière nucléaire française, a déclaré dimanche Bruno Le Maire à l'adresse des dirigeants d'EDF.