Jean-Claude Mailly raconte dans un livre l’invraisemblable histoire de la loi sur le travail

Par

Le secrétaire général de Force ouvrière dévoile les coulisses de la loi sur le travail, côté syndicats, ainsi que sa confrontation avec l’exécutif socialiste. Jean-Claude Mailly déplore une « contre-réforme multiminoritaire » et un dialogue social fantoche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Claude Mailly a un sens aigu de la formule, ce dont les médias raffolent. Outre ces uppercuts, le secrétaire général du syndicat Force ouvrière se dévoile rarement, veillant jalousement sur sa vie privée et ses opinions politiques, malgré des amitiés à gauche comme à droite. Dans Les Apprentis sorciers, livre à paraître le 30 novembre, le syndicaliste lâche les chevaux et offre une charge sans précédent contre le pouvoir socialiste. Elle est d’autant plus violente que Jean-Claude Mailly est, à titre personnel, encarté au PS, sans y militer. Une adhésion autant idéologique que filiale, d’un homme « né dans le Pas-de-Calais dans une famille d’option socialiste, laïque, libre-penseur »