La justice se saisit du cas Ferrand

Par

Le parquet de Brest a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire sur l'affaire Ferrand après les nouvelles informations publiées dans la presse, dont Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Démissionner ? « Je ne le ferai pas pour deux raisons : d'abord j'ai ma conscience pour moi, je ne suis pas mis en cause par la justice de la République (...) Et puis j'ai une mission très importante, celle de la cohésion des territoires »affirmait mercredi Richard Ferrand au micro de France Inter. Que répondra-t-il aux enquêteurs ? La justice s'est en effet saisie de l'affaire, révèle ce jeudi 1er juin le quotidien brestois Le Télégramme. Le procureur de la République de Brest a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire, confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes. « Le spectre des investigations est très large », note le journal. Dans un communiqué, le procureur détaille les objectifs de l'enquête, qui cherchera à savoir si les faits sont « susceptibles ou non de constituer une infraction pénale en matière d'atteintes aux biens, de manquement au devoir de probité et aux règles spécifiques du code de la mutualité. »