Comment Terra Nova a irrigué la gauche

Par

Olivier Ferrand, le président de Terra Nova, est mort, samedi, d'un arrêt cardiaque. Créé en 2008 sur les ruines intellectuelles de la gauche de gouvernement, son centre d'études, critiqué pour sa proximité avec Michel Rocard et son tropisme « techno », contribue depuis sa création à réveiller le débat public. Enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Olivier Ferrand, le président du centre d'études Terra Nova, est mort, samedi matin, à Velaux (Bouches-du-Rhône) d'un arrêt cardiaque, à 42 ans. Il venait d'être élu député PS de la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône. Son décès a été annoncé par le premier secrétaire du PS des Bouches-du-Rhône, Jean-David Ciot. « Il est parti ce matin faire un jogging et a fait un arrêt cardiaque au retour. Les pompiers n'ont pas réussi à le réanimer », a dit M. Ciot.