Les policiers LGBT veulent être plus visibles

Par

Les policiers et policières de l’association FLAG ! souhaitaient défiler en uniforme à la Marche des fiertés parisienne, samedi 30 juin. Le ministère de l’intérieur ne les y a pas autorisés. Pour ces militants LGBT, la visibilité est un enjeu central.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« 13 h : départ en uniforme pour la Marche des fiertés LGBT. » Le programme de la conférence annuelle de l’European LGBT Police Association (EGPA), qui se tenait cette année à Paris, était clair. À la date du samedi 30 juin, le mot « uniforme » était même surligné en gras. Car les policiers français qui organisaient ce grand rassemblement des associations de police LGBT européennes étaient persuadés que le ministère de l'intérieur accéderait à l'une de leurs revendications historiques : le droit de défiler en tenue.