Nicolas Sarkozy distingue deux catégories de Français

Par
En annonçant des dispositions particulières de déchéance de la nationalité pour les «Français d'origine étrangère», le président de la République distingue deux sortes de Français. Du jamais vu depuis le régime de Vichy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A Grenoble, ce 30 juillet, Nicolas Sarkozy a lâché une bombe au milieu de son discours sur l'insécurité: «La nationalité doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un fonctionnaire de police, d'un militaire de la gendarmerie ou de toute autre personne dépositaire de l'autorité publique», a dit le président.