Le site à 410 000 euros de l’ancienne “première dame” n’en finit pas de faire parler. Une pétition demandant à Carla Bruni-Sarkozy de « rendre cet argent aux Français » a déjà recueilli, jeudi 1er août, plus de 90 000 signatures. L’ancienne mannequin/musicienne/“femme de” a peu goûté la chose et fait savoir par la voix de son avocat, Me Richard Malka, qu’elle se réservait « de poursuivre tout propos qui porterait atteinte à son honneur, dès lors qu’il serait imputé à la fondation qui porte son nom, d’avoir bénéficié de financements qui n’ont jamais existé ».