Et si on révoquait les Balkany...

Par

Les Balkany étaient dans Paris-Match cette semaine, « paparrazés » tout sourires à Saint-Tropez. Dans un mois, ils feront leur rentrée comme si de rien n'était au conseil municipal de Levallois-Perret. Des voix s'élèvent pour réclamer une « révocation ». Un article méconnu du Code général des collectivités territoriales autorise en effet le président de la République à révoquer un maire devenu incapable d’exercer correctement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Facétieux, le photographe les a « shootés » devant un camion-poubelles. Mais sur les clichés parus dans Paris-Match cette semaine, les Balkany coulent des vacances tranquilles à Saint-Tropez, arborant un sourire à toute épreuve. Dans pile un mois, monsieur le maire, par ailleurs député, fera son retour au conseil municipal de Levallois-Perret avec sa morgue habituelle, comme si de rien n’était.