Sarkozy, Bonaparte ou Napoléon: controverse avec Alain Duhamel

Par

Mediapart achève sa série sur la crise sociale et démocratique en donnant la parole à Alain Duhamel. Réfutant notre analyse selon laquelle il y a du Napoléon le Petit dans le Petit Nicolas, le chroniqueur politique estime, dans son livre, La Marche consulaire, que Nicolas Sarkozy est plus dans la filiation politique de Bonaparte, premier consul, que dans celle de Napoléon III. Entretien vidéo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au travers d'une série en six épisodes, mise en ligne tout au long de cette semaine (voir les cinq premiers dans notre onglet "Prolonger" associé à cet article), Mediapart s'est appliqué à dresser un état des lieux le plus précis possible du legs bonapartiste sur la vie politique française. Du «coup d'Etat permanent» qui régit toujours le fonctionnement du pouvoir, jusqu'à l'endogamie qui lie l'Elysée aux milieux d'affaires en passant par le rachat en cascade des grands groupe de presse par des obligés du Palais, nous avons donc fait d'innombrables va-et-vient du Second empire jusqu'à aujourd'hui, pour parvenir à ce constat : il y a du Napoléon le Petit dans le Petit Nicolas. Ou, plus sérieusement dit, Nicolas Sarkozy est le lointain héritier de Napoléon III et s'inscrit dans une très ancienne tradition de la droite française. La tradition de l'illibéralisme....