Comment Vinci tente d’éviter une ZAD près de Strasbourg

Par

Chargée de construire 24 kilomètres d'autoroute à l'ouest de Strasbourg, une filiale de Vinci craint une nouvelle ZAD. D'après Marianne, un protocole d'accord a été proposé à la mairie de Vendenheim, réputée proche des opposants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un article publié le 31 janvier, Marianne révèle comment une filiale de Vinci, chargée de construire 24 kilomètres d'autoroute à l'ouest de Strasbourg, a proposé un protocole d'accord à la mairie de Vendenheim afin de « réduire les opposants au silence », selon l'expression de nos confrères.