Laïcité et « wokisme » : les métamorphoses d’Emmanuel Macron

Très critiqué en 2017 par les défenseurs d’une « laïcité de combat » et les pourfendeurs de l’intersectionnalité, le chef de l’État s’en est rapproché en cours de mandat. Clarification idéologique pour les uns, stratégie politique pour les autres, cette évolution en dit long sur celle du candidat à sa réélection.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est un soutien que l’Élysée assure n’avoir jamais sollicité, mais dont il a constaté, non sans un certain étonnement, la résonance médiatique. Un grand entretien sur LCI, une explication fleuve dans Marianne, un édito dans Causeur et des milliers de mentions – pour la plupart très virulentes – sur les réseaux sociaux. Mi-janvier, l’ancienne journaliste de Charlie Hebdo Zineb El Rhazoui faisait, selon ses propres mots, son « coming out macroniste », en annonçant s’« engager pleinement » pour la réélection du président de la République.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal