Election de Marion Maréchal-Le Pen: le PS empêtré dans le Front républicain

Par

Entre clochemerle et débats de principe, les conditions de l’élection de Marion Maréchal-Le Pen continuent de cristalliser les tensions internes dans le PS vauclusien, tandis que la direction nationale constate la difficulté de tenir sa stratégie de Front républicain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un Vaucluse gangrené par les idées d’extrême droite, c’est devenu un pataquès inextricable pour les socialistes locaux et nationaux. Une sombre histoire où, sur fond de logiques de sous-courants et de rivalités locales, tout le monde a ses raisons et tout le monde a raison, de son point de vue. Si l’on y ajoute la difficulté de Solférino à régler intelligemment ses affaires internes et à tenir des lignes claires, l’embrouillamini de la 3e circonscription a tout d’un lent poison pour le PS.