Redressements fiscaux: Macron, ses ministres et la morale publique

Par

Le rapport annuel de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique met en évidence que près de 60 % des ministres ont fait l’objet d’un redressement fiscal en 2018. Une proportion stupéfiante, qui en dit très long sur la crise démocratique et morale que traverse le pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans certains pays, notamment les pays scandinaves, un ministre qui se trompe de poche et prélève 10 à 20 euros d’argent public pour payer un taxi pour un déplacement personnel, s’expose au risque, si l’affaire s’ébruite, que sa carrière publique s’arrête sur-le-champ. Voici une dizaine d’années, le scandale des notes de frais a aussi valu leur poste à une ribambelle de ministres britanniques.