Avec le voile, Macron occulte l’urgence sociale

Par

En accordant un entretien au journal d’extrême droite Valeurs actuelles, Emmanuel Macron alimente à son tour un débat qui sature l’espace public depuis des semaines. Et occulte les sujets qui préoccupent vraiment le gouvernement, à commencer par le mouvement social contre le projet de réforme des retraites.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’extrême droite peut se réjouir. En accordant un entretien à Valeurs actuelles sur les sujets qui obsèdent le journal – l’immigration, l’islam, l’identité, le communautarisme, bien souvent traités sans distinction aucune –, Emmanuel Macron a répondu aux appels désespérés que lui lançait Marine Le Pen depuis le début du quinquennat. Répétant à longueur d’interviews que le chef de l’État fait preuve de légèreté sur ces questions, la présidente du Rassemblement national (RN), qui se frotte déjà les mains à l’idée d’être sa principale adversaire en 2022, recycle le discours classique que l’extrême droite a tenu sous absolument toutes les présidences.