Comment Servier a «sauvé» l’Isoméride

Par

Mettre sur le marché américain une molécule dont la toxicité venait d'être prouvée, c'est le douteux exploit des laboratoires Servier en 1996. Ce précédent éclaire crûment l'affaire du Mediator qui éclate aujourd'hui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 29 avril 1996, la FDA américaine(Food and Drug Administration, équivalent de notre Afssaps) autorise la commercialisation outre-Atlantique du Redux, nom donné aux Etats-Unis à l'Isoméride, le coupe-faim vedette des laboratoires Servier. L'affaire de l'Isoméride est la matrice de celle qui éclate aujourd'hui, et elle éclaire ce qui se joue autour du Mediator.