Scène quotidienne ce matin à Simferopol : l'employé du bureau de change retire un panneau pour en mettre un autre… Ce vendredi, il faut 11 hrvynias pour un dollar, contre 9 hryvnias deux jours plus tôt. Et le prix de l'essence a augmenté de 2 hryvnias dans la nuit de jeudi à vendredi. « Comme l'économie ukrainienne repose en grande partie sur l'importation, les prix vont rapidement augmenter », constate, inquiet, un habitant. Déjà, avant que n'éclate la crise politique ces derniers jours au sujet du statut de la Crimée, la vie n'était pas des plus aisées dans cette péninsule du sud de l'Ukraine. Autrefois prospère, entre les années 1960 et l'éclatement du bloc soviétique, elle a ensuite subi, comme les autres régions du pays, une forte inflation et la conversion accélérée à l'économie de marché.