Au Royaume-Uni, Jeremy Corbyn enthousiasme les innombrables déçus du Labour

Par Sébastien Martin

Le député Jeremy Corbyn est devenu le favori pour prendre la tête des travaillistes au Royaume-Uni, le 12 septembre. Symbole du « old Labour », le parti d’avant Tony Blair, il provoque l’enthousiasme des militants qui avaient quitté le mouvement. Mais le risque de lendemains qui déchantent est important.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondant à Londres (Royaume-Uni). - La salle municipale d’Ealing, dans l’ouest de Londres, déborde de partout, avec près de 500 personnes qui s’y entassent. Face à la demande, une deuxième salle a été mise à disposition, où le débat sera diffusé en direct. Mais cela ne suffit pas : une centaine de personnes se retrouvent bloquées à l’extérieur, incapables de rentrer.