Facebook se fait pirater 50 millions de comptes et s’enfonce dans la crise

Par

Alors que la société paye toujours les conséquences du scandale Cambridge Analytica, elle vient d’annoncer que des pirates avaient réussi à accéder aux comptes de 50 millions d’utilisateurs, et peut-être de 40 millions supplémentaires. Déjà fragilisé et isolé, Mark Zuckerberg va devoir faire face à de nouvelles enquêtes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Facebook poursuivait, lundi 1er octobre, son plongeon en Bourse et s’enfonçait un peu plus dans la crise la plus grave de son existence. Vendredi 28 septembre, après l’annonce par la firme de Mark Zuckerberg de la découverte du piratage de 50 millions de comptes d’utilisateur, son action s’était déjà effondrée de 3 % sur la journée, effaçant ainsi 13 milliards de dollars de sa valeur. Et lundi à l’ouverture de la Bourse, la tendance à la baisse se confirmait encore.