Même si le génocide rwandais commence sa phase active le 7 avril 1994, au lendemain de l’attentat contre l’avion du président Habyarimana, c'est bien en amont qu'il se prépare.