Libye, heure par heure: les forces de Kadhafi contre-attaquent

Par
Lors d'une cérémonie publique à Tripoli, marquant le 34e anniversaire de l'établissement du «pouvoir des masses», Mouammar Kadhafi s'est exprimé à la télévision d'Etat. Il accuse une nouvelle fois Al-Qaïda et affirme que son peuple est libre et qu'il est prêt à le défendre en cas d'attaque étrangère.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LIBYE. Les forces de Kadhafi ont tenté de reprendre le contrôle de plusieurs villes tombées entre les mains des opposants, dont la ville de Brega, un terminal pétrolier. Après des affrontements ponctués par le bombardement de la ville, les opposants ont pu repousser les forces du dirigeant. D'après Al Jazeera, il y aurait au moins deux morts. La ville d'Ajdabiya a elle aussi été bombardée et des affrontements opposent également les pro-Kadhafi et les anti-Kadhafi. Un camion-citerne a explosé dans le centre de Tripoli, près de la résidence de Mouammar Kadhafi, sans faire de victime. La ligue libyenne des droits de l'homme estime qu'au moins 6.000 personnes ont trouvé la mort depuis le début des affrontements.