Angola: un banquier proche du pouvoir a pillé 600 millions de dollars

Mediapart et l’EIC révèlent qu’Alvaro Sobrinho, homme d'affaires proche du pouvoir angolais poursuivi au Portugal et en Suisse, a détourné plus de 600 millions de dollars de la Banco Espirito Santo Angola lorsqu'il dirigeait la banque. 

Micael Pereira (Expresso) et Craig Shaw (The Black Sea)

2 mars 2018 à 19h46

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lisbonne, quelques jours avant Noël 2014. Dans une salle du Parlement portugais, un homme musclé aux traits rugueux et aux tempes grisonnantes est passé sur le gril par une commission d’enquête parlementaire. Dans une déposition filmée, Alvaro Sobrinho doit répondre de sa responsabilité dans la faillite de la banque Banco Espirito Santo (BES), qui fut l’un des emblèmes du capitalisme portugais.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal