Biomédecine: une découverte bidon provoque un scandale scientifique au Japon

Par

En janvier, une jeune biologiste japonaise, Haruko Obokata, a publié une découverte présentée comme révolutionnaire parce qu'elle ouvrait la voie à la médecine « régénératrice ». Malheureusement, un rapport vient de révéler qu'elle s'est rendue coupable de falsification et de fabrication de données.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En janvier, une jeune biologiste japonaise, Haruko Obokata, stupéfiait le monde scientifique en publiant une expérience qui consistait à rendre des cellules ordinaires équivalentes à des cellules d’embryon grâce à un traitement aussi simple que brutal : elle les plongeait dans un bain d’acide. Ainsi stressées, les cellules devenaient « pluripotentes », c’est-à-dire capables de se transformer en presque n’importe quel type de cellule de l’organisme.