Après la mort de Karimov, quel avenir pour l'Ouzbékistan?

Par

Islam Karimov, président de l'Ouzbékistan depuis 25 ans, est mort. Sa succession s'organise actuellement entre les portes closes du gouvernement, dans un pays verrouillé depuis longtemps aux regards extérieurs. Entretien avec Sébastien Peyrouse, spécialiste de l'Asie centrale, sur le devenir du pays et son état économique et politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Islam Karimov, au pouvoir depuis 1989, est mort, vraisemblablement d'une hémorragie cérébrale, même si les autorités ouzbèkes, cocasserie encore toute soviétique, n’ont pas encore confirmé officiellement son décès. La disparition de l’autoritaire président est un événement, dans une région où l’alternance politique est quasiment réduite à néant, hormis dans le turbulent Kirghizistan voisin.