Portugal : la coalition sortante donnée gagnante malgré «l’austérité»

Par

À la veille des élections législatives du 4 octobre au Portugal, la coalition sortante creuse l'écart sur le PS dans les sondages, après quatre ans et demi « d'austérité ». Une « exception portugaise » dans le paysage politique européen ? 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si les enquêtes d’opinion ne se trompent pas, les électeurs portugais pourraient donner le 4 octobre une majorité relative à la coalition sortante de centre droit formée par le PSD et le CDS, au terme de quatre années et demie « d’austérité », ou d’ajustement économique, imposées par l’appel à une aide financière internationale au printemps 2011. Ce qui conforterait l’idée d’une exception portugaise dans le paysage politique européen : un pays passé sous « intervention » de la Troïka mais où ni le populisme d’extrême droite anti-européen, ni la « gauche radicale » n’ont réussi à bousculer l’hégémonie des partis traditionnels du « bloc central », qui alternent au pouvoir depuis la fin du PREC (processus révolutionnaire) en 1976.