Les Berbères, toujours marginalisés en Afrique du Nord

Par

Les Berbères, plus anciens habitants d’Afrique du Nord, subissent une marginalisation toujours aussi vive. Rencontre vidéo avec deux figures de cette cause – deux Kabyles –, l’anthropologue Tassadit Yacine et le photographe de l’agence Vu Ferhat Bouda.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Les Berbères toujours aussi marginalisés en Afrique du Nord. © Mediapart

Marginalisés, opprimés, dispersés, les Berbères, plus anciens habitants d’Afrique du Nord, sont partout menacés dans leur identité et leur culture, des îles Canaries à l’oasis de Siwa en Égypte, en passant par le Maroc et l’Algérie, les deux pays qui abritent les plus importantes tribus. Mediapart leur consacre ce nouveau numéro de « Maghreb Express ». Nos deux invités – Tassadit Yacine et Ferhat Bouda – ont dédié leur vie à la cause amazighe. Ils sont eux-mêmes des Berbères, des Imazighen, devrait-on dire, soit le pluriel de Amazigh (qui signifie “homme libre”) tant “Berbère” est un terme colonial.

Tous deux originaires de Kabylie en Algérie, ils se battent pour que « la langue berbère soit considérée comme une langue comme toutes les autres, qu’elle entre dans le concert des langues », et que le peuple berbère, émigré de l’intérieur sur ses propres terres, « ne soit plus considéré comme un sous-peuple ». Tassadit Yacine est la spécialiste du monde amazigh en France. Anthropologue, membre de l’École des hautes études en sciences sociales, du CNRS et du Collège de France, elle a créé en 1985 la revue Awal, dont le titre signifie « parole » en amazigh, avec l’autre grand spécialiste de la cause Mouloud Mammeri, revue parrainée à ses débuts par Pierre Bourdieu. Son dernier livre vient de paraître aux éditions du Croquant : Femmes berbères de part et d’autre de la Méditerranée, domination, subjectivité, et subversion politique.

Ferhat Bouda est photographe, membre de l’Agence Vu. Basé à Francfort, il sillonne l’Afrique du Nord, du Maroc à l’Égypte, en passant par le Mali, le Burkina Faso et le Niger, au plus près du peuple amazigh qu’il documente depuis de longues années, en noir et blanc mais aussi en couleurs, pour la presse internationale. Lauréat du prix Pierre-et-Alexandra-Boulat en 2016, il a publié son carnet de travail Cahiers 2003-2016 aux éditions Filigranes. Le dernier quart d’heure de l’émission donne un aperçu de son remarquable travail. On peut voir aussi ici l’un de ses tout premiers portfolios dans la presse, publié sur Mediapart en mai 2013, une immersion avec les Touaregs de l’Azawad, cette région désertique appelée aussi Nord-Mali.   

☞ L'émission est aussi disponible en podcast.

☞ Toutes les émissions « Maghreb Express » de Mediapart.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale