Royaume-Uni: le Labour de Corbyn espère faire le plein chez les jeunes

Par Hélaine Lefrançois

À l’instar de Bernie Sanders aux États-Unis, le travailliste Jeremy Corbyn, 68 ans, est très populaire chez les 18-24 ans. La victoire du Brexit semble avoir produit un électrochoc au sein de cet électorat volatil. Sa mobilisation pourrait être l’une des clés des législatives du 8 juin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), de notre correspondante.-  On les dit apathiques, désenchantés, résignés. Outre-Manche, « les jeunes » sont souvent présentés comme une génération qui ne s’implique pas dans la vie politique et les statistiques renforcent cette perception. Aux dernières élections législatives, en mai 2015, seuls 43 % des 18-24 ans se sont rendus aux urnes, contre 78 % des 65 ans et plus. « Le problème, c’est que les partis n’incluent pas les jeunes dans leur programme, donc ils ne vont pas voter, car ils pensent que ça ne sert à rien. Et comme ils ne se déplacent pas, les partis, notamment les conservateurs, ne les prennent pas en compte », résume Amy Longland, 23 ans, membre de My Life My Say, une organisation qui sillonne le Royaume-Uni pour encourager les jeunes à voter.