Une femme, islamiste, non voilée, devient maire de Tunis

Par

Souad Abderrahim, tête de liste du parti islamiste Ennahda lors des élections municipales du 6 mai, a été élue mardi 3 juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Souad Abderrahim est entrée dans l’histoire de la Tunisie en devenant mercredi 3 juillet, à 53 ans, la première femme de Tunis « cheikh de la médina » ou plutôt « cheikha », le titre masculin traditionnel donné au maire de la capitale devant désormais céder la place au féminin.