Réfugiés: Paris et Berlin proposent un mécanisme de répartition obligatoire

Par

La France et l'Allemagne ont proposé jeudi 3 septembre la mise en place d'un « mécanisme permanent et obligatoire » de répartition des réfugiés au sein de l'Union européenne, le même que ces deux pays avaient refusé en juin dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France et l'Allemagne ont proposé jeudi 3 septembre la mise en place d'un « mécanisme permanent et obligatoire » de répartition des réfugiés au sein de l'Union européenne après l'émoi suscité par la publication de la photo d'un enfant syrien de trois ans dont le corps sans vie a été retrouvé sur une plage en Turquie.