En Russie, « le mécontentement monte chez les militaires »

Par

Pour Ella Poliakova, présidente de l'organisation de défense des droits de l'Homme « Mères de soldats de Saint-Pétersbourg », la guerre en Ukraine a déjà coûté des dizaines de morts à l'armée russe. Mais les militaires ne sont pas les seules victimes de ce conflit : les ONG comme la sienne ont désormais de plus en plus de difficultés à travailler en Russie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ella Poliakova est la présidente de l'organisation de défense des droits de l'Homme « Mères de soldats de Saint-Pétersbourg » depuis sa fondation, en 1991. Elle est en visite ces jours-ci en France et participera ce samedi 4 octobre au forum-concert « Pour votre liberté et pour la nôtre » à Paris, à l'initiative de l'association Russie-Libertés, une manifestation dont Mediapart est partenaire. Rencontre.