Le plan allemand contre la pollution du diesel ressemble à un attrape-nigaud

Par

Le plan du gouvernement pour purifier l’air des villes est bancal, alors que débutent les grands « procès Volkswagen ». L’enterrement du « Dieselgate » souhaité par Berlin n’est pas pour demain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Le « concept pour l’air propre et la garantie de mobilité individuelle dans les villes », présenté hier à Berlin, est-il le règlement tant attendu qui mettra fin aux graves problèmes de pollution causés par les moteurs diesels en Allemagne ? Ou n’est-ce qu’une opération de marketing politique et industriel où le conducteur-électeur risque de jouer, une fois de plus, le rôle du dindon de la farce ?