Les députés britanniques se déchirent sur l’intervention en Syrie

Par Sébastien Martin

À l'issue d'un débat électrique, les députés britanniques ont voté, mercredi, pour des frappes aériennes en Syrie. Malgré les risques d’enlisement et l’impasse diplomatique, mais au nom de la lutte contre le terrorisme et d’une certaine idée de la place du Royaume-Uni dans le monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres, de notre correspondant.- Par 397 voix pour et 223 contre, dans une atmosphère électrique, les députés britanniques ont voté mercredi 2 décembre pour participer aux frappes aériennes en Syrie contre Daech. Dans les jours qui viennent, les avions Tornado de la Royal Air Force, qui bombardaient déjà le groupe terroriste en Irak, vont élargir leur action à la Syrie, aux côtés des appareils américains et français.