El Mouhoub Mouhoud: «L’Algérie ne permet pas à sa jeunesse de se projeter dans l’avenir»

Par

L’économiste El Mouhoub Mouhoud revient pour Mediapart sur les racines économiques et sociales de la révolte algérienne. Il dénonce la procrastination du régime Bouteflika qui n’a cessé d’ajourner les réformes structurelles, enfonçant le pays dans une impasse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Professeur d’économie, vice-président de l’université Paris-Dauphine, auteur de nombreux ouvrages, El Mouhoub Mouhoud remonte pour Mediapart aux origines de la révolte algérienne, qui s'enracinent dans une gestion économique catastrophique. Piégé dans une économie de rente, foyer de clientélisme, de corruption, de léthargie, le plus grand pays d’Afrique, quatrième producteur mondial de pétrole et de gaz, est condamné à sacrifier sa jeunesse, et à l'impasse s'il ne mène pas en profondeur des réformes structurelles et ne diversifie pas son économie.