Des militants du MDC comparaissent en justice pour les violences à Harare

Par
Vingt-sept militants du Mouvement pour un changement démocratique (MDC), le principal parti de l'opposition au Zimbabwe, ont comparu samedi en justice pour répondre d'accusations de violences dans le contexte des tensions post-électorales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

HARARE (Reuters) - Vingt-sept militants du Mouvement pour un changement démocratique (MDC), le principal parti de l'opposition au Zimbabwe, ont comparu samedi en justice pour répondre d'accusations de violences dans le contexte des tensions post-électorales.