Le SPD poursuit sa dégringolade dans les sondages en Allemagne

Par
Les sociaux-démocrates du SPD poursuivent leur dégringolade dans les sondages en Allemagne, le dernier en date, de l'institut Forsa pour les chaînes de télévision RTL et N-TV, ne le créditant plus que de 13% des intentions de vote, un record à la baisse.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BERLIN (Reuters) - Les sociaux-démocrates du SPD poursuivent leur dégringolade dans les sondages en Allemagne, le dernier en date, de l'institut Forsa pour les chaînes de télévision RTL et N-TV, ne le créditant plus que de 13% des intentions de vote, un record à la baisse.

Dans le même temps, le bloc conservateur de la chancelière Angela Merkel se redresse quelque peu, à 27%.

Derrière le bloc CDU/CSU vient le parti des Verts, à 24%, qui fait désormais figure de deuxième parti sur la scène politique allemande.

Le parti d'extrême droite AfD (Alternative pour l'Allemagne) recule à 13% et le parti La Gauche, comme le FDP (centristes), est crédité de 9%, toujours selon le même sondage.

Il ressort du morcellement actuel du paysage politique allemand que seuls la CDU/CSU et les Verts seraient en mesure de former actuellement une coalition ne regroupant que deux blocs, dans le cas de figure où l'actuelle grande coalition droite/SPD éclaterait et où l'Allemagne se retrouverait dans une situation d'élections législatives anticipées.

Le pays a connu en octobre deux élections régionales, en Bavière puis en Hesse, qui ont été marquées l'une comme l'autre par un net recul du bloc CDU/CSU et des sociaux-démocrates et par une poussée des Verts.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale