Europe: Macron se paye de mots

Par et

Un an et demi après son discours de la Sorbonne, Emmanuel Macron a publié une tribune censée lancer la campagne française des européennes. Un texte sans annonce fracassante, grâce auquel le président, affaibli en France comme à Bruxelles, espère renouer avec l’élan européen du début de son quinquennat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« C’est une façon de planter le décor de la campagne. » Ainsi résume-t-on à l’Élysée la tribune d’Emmanuel Macron publiée, mardi 5 mars, dans les vingt-huit États de l’Union européenne. Un décor en attendant de trouver des acteurs. Alors que la plupart des autres formations politiques ont dévoilé leur liste pour le scrutin du 26 mai, La République en marche (LREM) n’en dira rien avant la fin du mois de mars.