Les migrations se révèlent être un accélérateur de compétences

Par

Les migrants sont de plus en plus qualifiés et dans les diasporas, les niveaux de compétences s'élèvent. Deux rapports publiés ce vendredi témoignent des effets bénéfiques d'une mobilité accrue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’image du migrant affamé et dépenaillé ne correspond pas à la réalité de ce que sont aujourd’hui la majorité des mouvements migratoires internationaux. Dans deux rapports publiés ce vendredi 5 octobre, Resserrer les liens avec les diasporas et Mobiliser les compétences des migrants et de la diaspora en faveur du développement, l’OCDE et l’Agence française de développement (AFD), conjointement avec le ministère des affaires étrangères, détaillent le profil de celles et ceux qui tentent leur chance ailleurs et la physionomie mouvante des diasporas que cela compose.