Obama n'est pas seulement menacé de paralysie, mais aussi de destitution

Par
Grâce à leur victoire, les républicains possèdent désormais les leviers pour créer des commissions d'enquêtes. Leur acharnement à vouloir faire tomber le président pourrait les conduire à rééditer la procédure d'impeachment qu'ils avaient déployée contre Bill Clinton.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Maintenant que les républicains ont repris le contrôle d'une des deux chambres du Congrès des Etats-Unis, tout le monde se pose la question suivante : que va-t-il advenir de la présidence de Barack Obama ? La réponse la plus probable est : une certaine forme de paralysie et un transfert de l'énergie de la Maison Blanche sur les dossiers internationaux, où le président garde l'initiative. Mais il y a également une réponse complémentaire à la question des deux années à venir, qui tient en un seul mot : harcèlement.