Hong Kong: «Le gouvernement devrait accorder une forme d’amnistie»

Par Jean-Philippe Béja

Pro-Pékin, Jasper Tsang Yok-sing est l’une des seules figures à Hong Kong capable de dialoguer avec les protestataires. Dans un entretien à Mediapart, cet ancien président du parlement plaide pour une enquête indépendante sur les violences policières et une amnistie pour certains manifestants. Une illustration des tensions qui traversent les soutiens de Carrie Lam, la cheffe de l’exécutif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jasper Tsang Yok-sing est le fondateur de la Democratic Alliance for the Progress and Betterment of Hong Kong (DAB), principal parti pro-Pékin de Hong Kong. Il a présidé le LegCo (parlement de Hong Kong) de 2008 à 2016. N’exerçant plus aucune fonction officielle, ce directeur d’école, célèbre pour son franc-parler, jouit d’une grande estime dans les milieux politiques.