Tunisie: une journée de solidarité face à une répression accrue

Par
Les militants tunisiens se réunissent, ce 6 jeudi janvier, un peu partout en France et dans le monde (à 18h, à Paris). Le formidable arsenal répressif déployé ces derniers jours, à Tunis et dans l’ouest du pays, semble avoir contraint les manifestants à effectuer une pause.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Paris, Marseille, Nantes, Alger, Naples, Montréal... Partie des jeunes diplômés de Sidi Bouzid – une ville du centre-ouest tunisien, située à 265 km de Tunis et en proie à des manifestations depuis le 19 décembre–, la révolte s'étend peu à peu aux communautés implantées dans les villes européennes et nord-américaines. Pour les Tunisiens de l'étranger, ce 6 janvier est une journée internationale qui doit aider le mouvement et lui donner une ampleur suffisante pour lui permettre de s'enraciner en dehors des bassins traditionnels de luttes du sud du pays, et notamment dans la capitale Tunis. À Paris, rendez-vous est donné à 18h, Fontaine des Innocents, place du Châtelet.