Assassinat de Sankara au Burkina : perpétuité pour l’ex-président Blaise Compaoré

Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire, a été reconnu coupable mercredi d’« attentat à la sûreté de l’État » et de « complicité d’assassinat » pour sa participation à l’assassinat de son prédécesseur Thomas Sankara lors d’un coup d’État en 1987. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’ancien président du Burkina Faso Blaise Compaoré a été condamné mercredi par contumace à la prison à perpétuité pour sa participation à l’assassinat de son prédécesseur Thomas Sankara, tué avec douze de ses compagnons lors d’un coup d’État en 1987. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal