Climat: la Chine engage aussi sa révolution énergétique

Par
Alors que s'ouvre un nouveau round de négociations climatiques à Bonn, et en pleine controverse sur le nucléaire, les regards se tournent vers la révolution énergétique chinoise. Economiste spécialiste du carbone et directeur du centre d'études Climate Policy Initiative à Tsinghua, Qi Ye analyse les vertus et les limites du système chinois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis l'annonce de la sortie de l'Allemagne du nucléaire, confirmée lundi 6 juin par le gouvernement d'Angela Merkel, les sociétés des pays industrialisés recommencent à se poser la question de leur modèle énergétique. En France, le débat est déjà parti très fort dans la perspective de l'élection présidentielle. A Bonn pendant quinze jours (voir ici), il va bouleverser la toile de fond du nouveau round de négociations climatiques qui s'y tient jusqu'au 17 juin, en préparation du sommet de l'ONU de Durban de décembre prochain.