Venezuela: les «constituants» destituent la procureure générale

Par

 Alors que les pays du Mercosur ont exclu Caracas, l’Assemblée constituante a destitué, samedi, la procureure générale Luisa Ortega Diaz. Les forces de sécurité ont pris position devant le siège du parquet général, déclaré en « état d’urgence ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle assemblée constituante du Venezuela n’a donc pas perdu une minute. Dès sa première séance, elle a décrété la destitution de la procureure générale Luisa Ortega Diaz, qui prétendait lancer une investigation sur la régularité de son élection, dimanche 30 juillet. Quelques heures plus tôt, la magistrate avait solennellement dénoncé le « siège » du bâtiment du ministère public par des membres de la Garde nationale bolivarienne (GNB). Selon des images de la vidéosurveillance du bâtiment, les policiers armés ont pris position devant l’immeuble du parquet de Caracas.