Législatives en Lettonie, où un parti populiste devrait s'imposer

Par
Les Lettons sont appelés aux urnes ce samedi pour des élections législatives que risque de compliquer la poussée d'un parti populiste, le KPV LV, lequel pourrait en cas de victoire former une coalition avec le parti pro-russe Harmonie.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

RIGA (Reuters) - Les Lettons sont appelés aux urnes ce samedi pour des élections législatives que risque de compliquer la poussée d'un parti populiste, le KPV LV, lequel pourrait en cas de victoire former une coalition avec le parti pro-russe Harmonie.

Selon les derniers sondages publiés avant le scrutin, la coalition sortante, constituée de l'Union des Verts et des paysans, de l'Alliance nationale et du parti Unité, a peu de chances d'être reconduite à la tête du pays.

Le mécontentement envers la classe politique, considérée comme corrompue et inefficace, est à l'origine de la désaffection des électeurs vis-à-vis des partis gouvernementaux, cela au profit du KPV LV, formation populiste dont le message, vague, consiste à prôner un gouvernement plus efficace, constitué de nouvelles têtes.

Le KPV LV a adressé des messages contradictoires quant à la possibilité de former une coalition avec Harmonie, dont les électeurs appartiennent essentiellement à la minorité russophone du pays, qui représente un quart de la population. Harmonie, malgré son importance sur l'échiquier politique, n'a jamais été associé à un gouvernement, les partis représentant la majorité de souche lettone voyant d'un mauvais oeil ses bonnes relations avec Moscou.

Harmonie, qui veut maintenir le pays dans l'Union européenne et dans l'Otan, souhaite dans le même temps améliorer les relations économiques avec la Russie et n'a renoncé que l'an dernier à son accord de coopération avec Russie unie, le parti politique du président Vladimir Poutine.

Selon les sondages, Harmonie devrait rester le plus important parti de Lettonie, suivi par l'Union des Verts et des paysans et par les populistes du KPV LV.

Les bureaux de vote fermeront leurs portes à 17h00 GMT et les premiers résultats officiels sont attendus dimanche aux alentours de 01h00 GMT.

La Lettonie a 276 km de frontière commune avec la Russie. L'Otan stationne actuellement un millier d'hommes dans cet Etat balte de deux millions d'habitants, qui a intégré l'Union européenne en 2004.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale