Pollution, cancers, maladies: voyage dans l’enfer industriel d’une vallée turque

Par Zeynep Şentek et Craig Shaw (The Black Sea)

À la fin des années 1980, la région de Dilovasi est devenue l’une des zones les plus polluées de Turquie, avec des taux alarmants de cancers et de maladies respiratoires. En cause : ses treize zones industrielles, qui comptent de grandes entreprises françaises comme Saint-Gobain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Que tout le monde s’arrête. Ceux qui aiment leur village ne devraient pas entrer dans cette pièce », lance Ismaïl Sami. Ce militant écologiste turc s’adresse ainsi à la quarantaine de villageois et d’élus locaux rassemblés le 30 mai dernier devant le Café des chasseurs de Çerkeşli, un village situé à quatre kilomètres de Dilovasi, cité industrielle à une heure de route au sud-est d’Istanbul.