Le bombardement de Bouaké, une «bavure manipulée»?

Par
Le 6 novembre 2004, neuf militaires français étaient tués à Bouaké par deux avions de l'armée ivoirienne du président Gbagbo. Depuis cette date, l'enquête patine alors que de nombreux témoignages montrent les traces d'une manipulation dans un des épisodes les plus sordides de la Françafrique. Une enquête d'Alexandre François

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une enquête d'Alexandre François