Brexit: Paris s'opposerait à une extension de l'article 50 sans plan

Par
La France s'opposerait à une demande britannique d'extension de la durée d'application de l'article 50 si elle ne s'accompagnait pas d'un plan crédible pour débloquer le processus du Brexit, a déclaré jeudi un responsable gouvernemental français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France s'opposerait à une demande britannique d'extension de la durée d'application de l'article 50 si elle ne s'accompagnait pas d'un plan crédible pour débloquer le processus du Brexit, a déclaré jeudi un responsable gouvernemental français.