Combats entre séparatistes bouddhistes et armée birmane dans l'Etat de Rakhine

Par
Une centaine de civils birmans ont fui ces derniers jours l'Etat de Rakhine (Arakan) pour se réfugier au Bangladesh, fuyant les combats entre l'armée birmane et les rebelles séparatistes bouddhistes de l'Armée d'Arakan (AA), ont rapporté jeudi les gardes-frontières bangladais (BGB).
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

RANGOUN/DACCA (Reuters) - Une centaine de civils birmans ont fui ces derniers jours l'Etat de Rakhine (Arakan) pour se réfugier au Bangladesh, fuyant les combats entre l'armée birmane et les rebelles séparatistes bouddhistes de l'Armée d'Arakan (AA), ont rapporté jeudi les gardes-frontières bangladais (BGB).

Trente-huit familles de villageois, soit 136 personnes, ont franchi la frontière car elles craignaient une attaque des hélicoptères de l'armée birmane, a précisé le commandant des BGB du district de Bandarban, le colonel Zahirul Haque Khan.

Depuis début décembre, les affrontements entre militaires birmans et militants de l'AA, qui luttent pour l'autonomie de la région, ont forcé plus de 5.000 personnes à fuir leurs foyers dans les Etat de Rakhine et de Chin.

Début janvier, l'armée a reçu l'ordre d'"écraser" les séparatistes.

Depuis deux ans, des centaines e milliers de membres de la minorité musulmane rohingya ont par ailleurs fui l'Etat de Rakhine à la suite d'une insurrection durement réprimée par l'armée birmane.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale