Boris Boillon, un petit tour en Tunisie et puis s’en va?

Les rumeurs vont bon train sur un départ de l'ambassadeur de France en Tunisie, Boris Boillon. Un flou entretenu par Paris, qui n'a toujours pas de politique tunisienne.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Entre Fukushima, la guerre en Libye et la Côte d'Ivoire, la diplomatie française a-t-elle encore le temps de s'occuper de la Tunisie? Le flou entretenu par Paris au sujet du sort de Boris Boillon, l'ambassadeur nommé fin janvier pour relancer des relations passablement détériorées entre Paris et Tunis, permet d'en douter. L'ambassadeur a-t-il toujours la confiance du pouvoir? Va-t-il être remplacé? Ces questions agitent depuis plusieurs semaines les cercles diplomatiques.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal