Aux Etats-Unis, un ex-lobbyiste du charbon censé protéger l’environnement

Par

Andrew Wheeler, jusqu’à présent numéro deux de l’Agence de protection de l’environnement, remplace Scott Pruitt.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le républicain Andrew Wheeler, actuel numéro deux de l’agence de protection de l'environnement américaine, va assurer l’intérim après la démission, jeudi 5 juillet, de son ancien dirigeant Scott Pruitt, englué dans une série de scandales liés à son train de vie et à son utilisation des fonds publics. Le nom de Wheeler est bien connu des démocrates, qui ont été horrifiés lorsqu’il a été confirmé en avril à son poste par le Congrès : il a été lobbyiste auprès de nombreux clients de l’industrie du charbon et directeur de l’entreprise spécialisée dans l’énergie et l’environnement FaegreBD Consulting, où son meilleur client était la compagnie minière Murray Energy.